Login Client

GUY REVACLIER

Dire que Guy Revaclier aime la vigne est un euphémisme ! Même ses animaux portent des noms de cépages ou de vins : Nebbiolo, Pinot, Alba, Malbec… Chiens ou chats, ils sont autant de témoins de cette passion pour le raisin et ses dérivés. D’ailleurs, lorsqu’on lui demande quelle bouteille de la Cave de Genève il préfère, le vigneron se montre d’emblée curieux et gourmand : « Je suis ouvert à tout. Depuis une trentaine d’années, nous avons observé beaucoup de progrès. Dans les assemblages ou en cépage pur, la qualité est là. Chaque bouteille ouverte reste donc une belle découverte. »

Apprendre le métier sur le terrain

À Bourdigny, Guy Revaclier ne produit pas de vin lui-même. C’est un choix ! Il livre l’ensemble de sa récolte à la Cave de Genève. « Cela aurait demandé beaucoup d’investissements pour commencer… » En revanche, son vignoble, il le choie avec un bonheur authentique. Il faut dire qu’il est tombé dans la marmite dès sa plus tendre enfance. « Je passais mon temps libre sur les enjambeurs, au milieu des vignes. Ce n’est pas un métier facile, mais j’ai toujours aimé ça ! » Au moment de reprendre le domaine, et comme son frère n’était pas intéressé par l’aventure, il ne s’est pas posé de question : il s’est lancé. « J’ai suivi une école d’agriculture en Valais, à Châteauneuf, afin d’obtenir mon CFC. Cela m’a donné les bases, mais j’ai vraiment appris le métier sur le terrain. »

La maison familiale est depuis devenu son fief. « C’est mon arrière-grand-père qui s’est installé à Bourdigny à la fin du XIXe siècle », raconte-t-il. « Il a ensuite partagé son domaine entre ses deux fils. » Plus de cent ans plus tard, Guy Revaclier voisine désormais avec sa « petite » cousine, Anne Revaclier, elle-même vigneronne pour la Cave de Genève. Une proximité qui permet les coups de main – notamment pendant les vendanges. Car l’homme s’occupe de ses dix hectares de terres en solo. D’un côté, les cultures (blé, soja, orge ou tournesol, selon les plans d’assolement), de l’autre, le vignoble ! « Je ne peux pas tout faire. Un collègue vient semer mes champs en semi-direct. Quant aux vendanges, elles sont 100% mécanisées, ce qui nous permet de les faire à trois… »

Changements climatiques et écologie

Sur son domaine de 10 hectares, Guy Revaclier cultive une dizaine de cépages différents : Chasselas, Chardonnay, Viognier, Gamaret, Cabernet sauvignon, Riesling… Il est donc aux premières loges pour observer les changements climatiques dans son vignoble. Des grains de raisin qui souffrent de la canicule aux dates de la récolte qui sont de plus en plus précoces (fin août pour 2022), les signes ne manquent pas. Mais il remarque aussi l’évolution des mentalités autour d’une culture plus respectueuse de l’environnement.

« Plus personne n’a de vignes non engazonnées. Et on trouve de plus en plus de vins bios dans les commerces et les restaurants. » Récemment, il a même pu profiter d’une démonstration pour un enjambeur électrique automatisé dans son vignoble. Le métier change. Pourtant, Guy Revaclier continue de s’épanouir dans son vignoble. Il apprécie l’indépendance qu’offre cette profession. Le rythme imposé par la vigne avec ses cycles incontournables. Et puis, il y a toujours ce moment magique où il peut goûter le produit fini… Un pur bonheur, forcément !

 

 

 

 

 

Les vins de ce vigneron

14.90 CHF
dès 28.00 CHF
Le prix initial était : 91.00 CHF.Le prix actuel est : 84.90 CHF.
34.90 CHF
31.90 CHF
Le prix initial était : 15.50 CHF.Le prix actuel est : 12.90 CHF.
10.90 CHF
dès 24.90 CHF

Localisation

Please set Google maps API key before using this widget.
0
Votre panier