Panier 0
 

Eric Porchet /

< Retour à la liste
1, rte des Molards 1281 Russin
Téléphone fixe: 022.754.13.39

C’est à Russin que nous avons le plaisir de rencontrer Éric Porchet, propriétaire d’environ 12 hectares de vignes. Éric est également arboriculteur, il cultive une dizaine de variétés de pommes différentes, et agriculteur. Il nous avoue avec beaucoup d’humour qu’il apprécie cette dernière activité surtout pour le plaisir de monter sur le tracteur. Parmi les cépages qu’Éric cultive sur son domaine, on retrouve le Chasselas, le Gamay, le Chardonnay, le Pinot Blanc, le Sauvignon Gris, le Pinot Noir, le Gamaret, le Garanoir et le Cabernet Franc.

« Ce n’est jamais évident de parler de soi. »

Les amis d’Éric le surnomment le Gaulois. Toujours avec le sourire aux lèvres, il nous dit que nous pouvons interpréter ce petit nom comme nous le souhaitons. Une chose est certaine, si vous le rencontrez un jour, c’est que sa bonne humeur est contagieuse. Avec ses propres mots, il se définit comme entreprenant et souhaitant toujours aller de l’avant en s’investissant à fond dans ce qu’il fait.

Pour Éric, un vigneron doit être passionné et motivé pour effectuer ce métier exigeant. Aucune année ne se ressemble et c’est bien là toute la difficulté et en même temps la diversité du travail de la vigne.

L’amour du vin de génération en génération

Sa passion pour la vigne, Éric l’a héritée de sa famille et il fait partie de la cinquième génération de vignerons ! Depuis l’époque de son grand-père, la famille est vigneronne à La Cave de Genève. Éric a tout d’abord étudié à l’école de Commerce, puis à Marcelin, tout en suivant des cours sur l’arboriculture et la lutte intégrée, ainsi qu’en effectuant des stages professionnels viticoles et arboricoles.

S’il y a un moment de l’année qu’Éric apprécie le plus, c’est bien la période des vendanges, fruit de toute une année de travail. L’esprit convivial et sympathique de la récolte ainsi que le bonheur de retrouver les copains à La Cave sont des instants qui lui plaisent tout spécialement. Lorsqu’on lui demande ce qu’il aime le moins, c’est définitivement les conditions météorologiques que le vigneron ne peut pas maîtriser.

« La construction de la nouvelle Cave, c’est un beau souvenir. »

Notre vigneron a suivi de près la construction de la nouvelle Cave et c’est un souvenir qu’il se remémore volontiers. Ce fût pour lui un événement marquant, un projet sur lequel lui et ses collègues ont collaboré, afin d’obtenir l’outil de travail qu’ils ont aujourd’hui. Lorsqu’il parle de La Cave de Genève, les mots utilisés par Éric sont tous plus positifs les uns que les autres. C’est pour lui une belle équipe, formée de gens dynamiques et professionnels qui apportent leurs compétences personnelles pour créer, à l’unisson, des vins délicieux et pour faire rayonner La Cave.

Les vins de La Cave de Genève, il les aime tous, car pour lui, les œnologues font un travail magnifique. S’il ne fallait en choisir qu’un, son cœur pencherait pour le Cœur de Clémence, qu’il définit comme l’emblème de La Cave, le produit phare.

Et l’avenir dans tout ça ?

Il souhaite, pour l’avenir du métier, trouver des jeunes motivés et courageux pour perdurer cette belle activité, transmettre le savoir et permettre aux gens de continuer à boire du bon vin. D’ailleurs, Éric est lui-même en train de former le fils d’un ami afin qu’il puisse reprendre le domaine par la suite.

Localisation

Découvrez aussi