Login Client

Actualités

Le vignoble genevois, toute une histoire à découvrir en s’amusant

«Il faut détruire le vignoble genevois», déclarait en 1932 le député socialiste au Grand conseil Léon Nicole, qui goûtait fort peu les vins locaux. Heureusement, ses recommandations radicales sont tombées dans l’oreille d’un sourd!

Aujourd’hui, le petit canton de Genève est le troisième plus grand canton viticole de Suisse. Il s’étend sur plus de 1400 hectares et quelque 150 vignerons le travaillent sur trois terroirs: Rive droite, où se trouve Satigny, plus vaste commune viticole de Suisse, Entre Arve et Lac et Entre Arve et Rhône. Avec des sols tantôt sablonneux, tantôt argileux, le lac pour tempérer le climat et ses doux reliefs, la région est idéale pour cultiver la vigne.

Un vignoble historique

Les Romains, qui ont planté les premiers ceps dans la région, ne s’y sont pas trompés. Au XVIIIe siècle, avec plus de 2000 hectares, le vignoble genevois s’est imposé comme une pièce maîtresse dans l’économie locale. Tout change à la fin du XIXe siècle avec l’arrivée du chemin de fer qui, dans ses wagons, apporte les vins français… De violentes épidémies de phylloxéra et de mildiou au début du XXe siècle ne sont pas loin de porter un autre coup fatal au vignoble.

Fort heureusement, celui-ci s’en est remis. Reste que, jusqu’à la fin du XXe siècle, la réputation des vins genevois laisse à désirer. Depuis, les vignerons ont pris les choses en main et leur savoir-faire ainsi que leur amour du produit a fait la différence: aujourd’hui, les vins genevois se distinguent régulièrement dans les concours.

Actuellement, quelque 11 millions de litres sont vinifiés dans la région. Les cépages rouges dominent, à raison de 56 % du vignoble. Les principaux sont le Gamay (371 ha), le Pinot Noir (150 ha) et le Gamaret (120 ha), suivis du Garanoir (45 ha) et du Merlot (41 ha). Côté blanc, le Chasselas (100 ha) caracole en tête, devant le Chardonnay (100 ha) et le Pinot Blanc (40 ha). Récemment, on s’est également mis à faire du Viognier, qui s’est ajouté à d’autres spécialités comme le Kerner et le Scherebe. On y trouve aussi des raretés, comme le Findling, dont moins d’une cinquantaine d’hectares sont cultivés dans le monde.

Si les vignerons genevois savent se montrer créatifs dans leurs caves, ils le sont tout autant lorsqu’il s’agit de faire la promotion de leurs produits. C’est en effet dans ce canton, en 1987, qu’une poignée de vignerons indépendants a lancé le concept des Caves ouvertes. Depuis, cette manifestation a essaimé dans d’autres cantons et elle a lieu chaque année, généralement fin mai.

Escape game, tuk-tuk et bicyclette

Pour explorer le vignoble genevois de façon originale, que vous soyez joueur ou sportif, en couple ou entre amis, plusieurs options sortent des sentiers battus. Cet été, La Cave de Genève a par exemple imaginé un escape game grandeur nature au cœur des vignes. Au menu, stupeur et tremblements: des voleurs se sont faufilés au sein des locaux de La Cave de Genève afin de dérober les secrets de vinifications du prestigieux Baccarat. Les participants, petits et grands, de cet Escape Game auront 1h30 pour parvenir à retrouver la recette tant convoitée. Une activité où chacun se transformera en détective en herbe en plein cœur du vignoble de Bourdigny.

Pour celles et ceux dont l’âme est moins aventureuse et qui préfèrent se laisser balader tout en admirant le paysage, la découverte des vignes en taxibike est la solution. Tout au long de l’itinéraire, allant du centre-ville à la région du Mandement, des zones explicatives permettent à chacun d’en savoir plus sur les vignobles environnants. Cerise sur le gâteau, des haltes gourmandes proposées par les familles de vignerons attendent les visiteurs sur la route.

Enfin, pour les plus sportifs, le vignoble genevois se découvre à vélo, avec des pauses bien méritées chez des familles vigneronnes impatientes de faire découvrir leurs cépages. Une escapade à la fois conviviale et spectaculaire puisque durant toute la balade, des paysages de cartes postales défilent. Le parcours se termine en beauté avec un apéritif servi au milieu des vignes… Après l’effort, le réconfort!

0
Votre panier