Login Client

Actualités

La Cave de Genève et les rosés

Depuis quelques années, les vins rosés sont devenus incontournables! Plébiscités pour leur fraîcheur, leur gourmandise, leur accessibilité,  leur consommation, en Suisse comme à l’étranger, est en constante augmentation. A La Cave de Genève, la diversité des cépages et des techniques de vinification alliées au savoir-faire des viticulteurs et œnologues aboutissent sur une déclinaison de goûts et de saveurs qui permettront à chacun d’y trouver son compte! Tout commence par le bon choix des parcelles. Ensuite, étape cruciale, il s’agit de déterminer la bonne date de vendange : un taux d’alcool modéré, une fraicheur équilibrée, un potentiel aromatique important et une extraction de couleur modérée conditionnent le jour de la récolte. Ramassés à l’aube, les raisins arrivent à la cave le plus frais possible. Il s’agit dès lors d’adopter l’itinéraire de vinification le plus adaptée au cépage et au type de vin à réaliser. Une constante : respect de la matière première, rigueur et précision.

Fruit d’une grande maîtrise technique

Élaboré à partir de cépages à peau noire et à jus blanc, la fabrication du vin rosé repose sur plusieurs étapes lors du procédé de vinification. Pour le réaliser et lui permettre de développer cette couleur si particulière, il existe deux techniques différentes. D’une part, le pressurage direct qui consiste à presser directement le raisin. C’est la méthode employée à La Cave de Genève. D’autre part, la saignée où du jus est soutiré après une macération en cuve de plusieurs heures. Ces deux techniques sont à l’origine de la couleur du vin, qui sera assez claire pour un vin rosé de pressurage direct, et plus soutenue pour un rosé de saignée. Maintenant que vous connaissez ces deux techniques, place au processus de fabrication.

Comment est fait le vin rosé?

De la même façon que tous les vins, le vin rosé est embouteillé à la suite d’un processus de vinification bien précis. L’objectif, pour La Cave de Genève, est d’obtenir des vins avec une intensité colorante modérée, des arômes fruités et un profil gustatif frais et gourmand. Tout d’abord il faut égrapper, pour séparer totalement ou partiellement les baies de raisin de la rafle. Pour libérer le jus de ces baies et en extraire le moût, il est ensuite procédé au foulage. L’étape suivante est celle de la macération, qui permet de piloter l’extraction de la couleur. La particularité du vin rosé réside dans le temps de macération qui ne doit pas être trop long. Pour un rosé de pressurage, les raisins sont immédiatement placés dans le pressoir. Dans le cas d’un rosé de saignée, la macération ne doit pas excéder les 12 à 48h. Vient ensuite le débourbage, qui permet de retirer les éléments grossiers contenus dans le moût, puis les fermentations alcoolique et malolactique. Une fois ces étapes passées, le vin est alors élevé dans une cuve inoxydable ou en barrique puis soutiré avant d’être embouteillé.

La dégustation

  • Règle no 1 : la température de service. Les vins rosés de servent frais entre 8oC et 10oc, mais jamais glacés. N’oubliez pas le seau à glace sur la table!
  • Règle no 2 : choisissez des verres appropriés permettant de mettre en valeur les arômes du vin. Un verre à pied au volume généreux (30-45 cl) est l’idéal. Ne remplissez pas le verre au-delà du 1/3 de sa contenance.
  • Règle no 3 : choisissez le bon moment pour apprécier votre rosé. A l’apéritif, en accompagnement d’un repas, sur une terrasse, sous une tonnelle, l’instant rosé est facile à trouver!
  • Règle no 4 : savourer et profiter!

Nos rosés et leurs particularités

À La Cave de Genève nous proposons différents rosés, tels que:

Alors, lequel saura ravir votre cœur?

0
Votre panier