Panier 0
 

Samuel et Julien Lang /

< Retour à la liste
1, ch. des Rupettes 1287 Laconnex
Téléphone fixe: 022.756.18.37

Les 3 hectares de vignes de Samuel Lang sont situés dans le charmant village de Laconnex. Il y cultive du Chasselas premier cru, du Chardonnay et du Sauvignon blanc pour les vins de Philippe Chevrier ainsi que du Viognier. Dans les cépages rouges, du Gamay, du Pinot Noir, du Cabernet Franc, du Cabernet Sauvignon, du Cabernet Jura et du Marselan, un croisement entre le Cabernet Sauvignon et le Grenache que seulement deux vignerons produisent à Genève. Samuel s’occupe d’un domaine agricole qui comprend également des grandes cultures et un peu d’arboriculture.

Samuel Lang ou une vie bien remplie

Ce vigneron est un personnage plein de surprises. En effet, il a partagé sa vie entre l’aide au développement et son domaine agro-viticole. Samuel fait partie de ces êtres qui nous donnent la douce impression d’avoir vécu plusieurs vies en une seule. Après un apprentissage de mécanicien-électricien, il s’est retourné vers l’école d’agriculture à Cernier puis vers l’ESA à Zollikofen. Par la suite il fut actif comme ingénieur ETS à l’école d’agriculture de Grange-Verney à Moudon. Il s’est ensuite envolé pour aller travailler sur des projets de développement en Afrique, accompagné de sa femme et de ses enfants, en Éthiopie et au Cameroun pendant 6 ans et demi. Dès son retour en 1984, il a repris le domaine familial avec son père, tout en travaillant en freelance pour des agences en Europe, toujours dans le développement de projets en Afrique centrale et en Chine.

Samuel a toujours été particulièrement investi, notamment dans des moments difficiles, comme en 1992, lors de la transition entre Vin Union et La Cave de Genève. Il a d’ailleurs siégé au conseil d’administration de La Cave pendant 22 années, pour se retirer il y a deux ans. L’histoire de La Cave de Genève, il en connaît les détails, les périodes sombres et les moments de joie intense, et il rêve que celle-ci ne tombe jamais dans l’oubli.

« Grâce à mon père, je suis extraordinairement ouvert à la nouveauté. »

Professionnellement, ce vigneron est passionné, entier et en symbiose avec la vigne ; il se décrit comme un peu taiseux mais toujours ouvert au changement et à la nouveauté. Cette ouverture d’esprit, il la doit à son papa, premier à avoir introduit le maïs, les pois ou encore la féverole à Genève. La preuve ? Ils ont été les premiers vignerons à introduire le Chardonnay à Laconnex. Et lorsque Samuel a transformé son vignoble pour passer de la culture du Gamay et du Chasselas à des cépages de grande valeur comme le Sauvignon Blanc, le Cabernet Franc et le Cabernet Sauvignon, personne n’y croyait vraiment. Pourtant, il fait aujourd’hui partie des fournisseurs de raisin de top qualité pour La Cave de Genève, mais aussi pour les vins de Philippe Chevrier. Vous l’aurez compris, Samuel aime prendre des risques.

Être humble devant les plantes, être à l’écoute du climat, du terrain ou encore de l’économie viticole sont pour lui les qualités essentielles pour être un bon vigneron.

Comme une valse à quatre temps…

Le père de Samuel, presque poétiquement, lui disait toujours que le travail à la vigne était rythmé par quatre temps bien distincts. Le temps des rêves, l’hiver, durant lequel le vigneron a la possibilité de réfléchir et de planifier. Le temps de l’espoir, le printemps, lorsque vous pouvez observer les premiers bourgeons pointer le bout de leur nez. L’été, le temps du travail, lorsqu’il faut maîtriser la vigne. Et enfin, le temps de la récompense, lorsqu’arrivent les vendanges.

Le fils de Samuel a hérité de la philosophie de son père et de son grand-père et ceci se remarque avec cette belle citation : « La vigne est une maîtresse exigeante, elle aime les caresses et l’ombre du vigneron » ».

Les coups de cœur de Samuel

La Cave de Genève, il la définit comme une famille, comme l’enfant de 71 viticulteurs, mais aussi comme une réelle espérance pour leurs fils et pour leurs filles. Pour lui, pas d’hésitation, c’est le Cabernet Franc de La Cave qui le fait vibrer. Pour ce qui est du vin blanc, il nous confie apprécier le premier cru La Feuillée, un Chasselas rafraîchissant et typique qu’il produit avec son ami Georges Thévenoz et son fils vignerons à Soral. 

Localisation

Découvrez aussi