Panier 0
 

Claude Mercier /

< Retour à la liste
20, ch. de l'Orcy Bossy 1239 Collex
Téléphone fixe: 022.774.15.06

Claude Mercier et ses 55 ares de vignes se trouvent dans le charmant et quelque peu reculé village de Bossy, où le Chardonnay et le Gamay y sont cultivés avec amour. La vigne, ce n’est pas la seule activité de Claude. Sur son domaine, on trouve des grandes cultures, de l’arboriculture ainsi qu’un élevage de Piémontaises, des vaches allaitantes. Depuis quelques temps, Claude a également lancé une nouveauté, l’auto-cueillette, activité dans laquelle il apprécie particulièrement le contact riche avec les autres. Enfin, il est aussi le Président de la Société de laiterie de Bossy.

Le cœur de Claude est grenat

Ce n’est pas si facile de se décrire pour ce vigneron. Il se définit comme persévérant et investi dans ce qu’il entreprend et on ajoute volontiers qu’il est doté d’une générosité évidente. Les passions de Claude sont nombreuses : il est vice-président de la Musique Municipale de Versoix, a pratiqué le football pendant des années et est également un fervent supporter du Genève Servette Hockey Club et du Servette FC. Vous l’aurez compris, son cœur bat pour les équipes genevoises. Lorsqu’on lui demande les qualités essentielles que doit posséder un vigneron, il nous répond du tac au tac, l’attention et la passion.

Vigneron à La Cave de Genève depuis ses débuts, comme son oncle d’ailleurs, il garde un excellent souvenir du lancement de la gamme Clémence. Si Claude ne devait choisir qu’un seul vin coup de cœur, ce serait le Merlot Clémence accompagné d’un bon filet de bœuf piémontais.

Un concours de circonstances

Claude n’est pas tombé dans la vigne lorsqu’il était tout petit. Il a tout d’abord obtenu un CFC de serrurier constructeur pour poursuivre avec l’obtention de son diplôme à l’école d’agriculture de Moudon et de la patente arboricole à Perroy. Il y a environ 25 ans, il reprend le verger de son oncle, Maxime Mercier, puis les grandes cultures et le bétail en 2001 ainsi que la vigne il y a une dizaine d’années.

Ce qu’il chérit le plus dans ses activités, ce sont ses bêtes. Par chance, lorsque nous l’avons rencontré, des petits veaux venaient de naître et l’amour qu’il leur porte nous a tout de suite sauté aux yeux. D’ailleurs, la période des vêlages fait partie des moments de l’année qu’il adore, tout comme la saison des récoltes. Claude nous confie également aimer la diversité de son domaine, et on doit dire qu’on le comprend.

Le regard vers l’avenir

Notre vigneron pense que sa profession arrive à un tournant qui permettra sûrement de cultiver la vigne de manière différente, notamment en ce qui concerne les pesticides. Enfin, Claude souhaite à l’avenir de

Localisation

Découvrez aussi