Les vins, ces figurants qui crèvent l’écran 31 juillet 2019 – Publié dans: La cave

Au banc des activités estivales incontournables à Genève, on peut lister par exemple le cinéma. Mais pas celui des salles obscures, le cinéma sous les étoiles. Alors que CinéTransat bat son plein, on revient avec vous sur quelques toiles où les vins sont les héros.

Pour une troisième saison, la Cave de Genève est partenaire de CinéTransat, qui dépliera cet été ses chaises longues au parc de La Perle du Lac. Vous ne connaissez pas le concept? Alors imaginez: se relaxer au cœur d’un écrin de verdure entre ville et lac, partager un casse-croûte entre amis ou en amoureux en attendant que le soleil se couche, siroter une bonne bouteille de vin – rouge, blanc ou rosé de la gamme Belles Filles, à vous de choisir – devant un court-métrage inédit et un film culte, voilà ce que CinéTransat vous propose, jusqu’au 18 août.

Si certains films parlent de vin, certains vins ont permis à des scènes de films de devenir cultes. En attendant la prochaine projection, voici un tour d’horizon des longs-métrages où le vin crève l’écran.

Silence, ça tourne!

 

Une ode à l’œnologie: L’Aile ou la cuisse

Couleur, robe, jambe, seriez-vous capable de reconnaître un vin uniquement en l’observant? Dans ce classique de 1976, Louis de Funès, qui incarne le directeur d’un célèbre guide gastronomique, devine à l’aveugle un Château Léoville Las Cases 1953. On aurait vraiment aimé le mettre au défi de reconnaître le Trésor Divico, notre cépage 100% suisse issu d’un croisement entre le Gamaret et le Bronner.

Une recette pour bonifier un vin: Le Dîner de cons

A quelques minutes d’un contrôle fiscal impromptu, Pierre Brochant (Thierry Lhermitte) cherche à ruiner un Château Lafite-Rothschild 1978 pour ne pas être inquiété par l’expert. Le résultat est surprenant, le vin gagnant « plus de corps ». Avec ses arômes mûrs et puissants, notre Clémence Merlot a, quant à lui, déjà tout le corps qu’il vous faut.

Des bulles pour illustrer l’opulence: Gatsby le Magnifique

Le moment suspendu où Leonardo di Caprio lève sa coupe vers son invité en dévoilant son sourire ravageur est devenu culte. Dans le cas où vous souhaiteriez savourer une bonne coupette en bonne compagnie, dirigez-vous vers notre Baccarat Brut Blanc de Blanc.

Vous avez dit « demi-doux »?: Le Grand restaurant

Encore une scène dans laquelle Louis de Funès nous régale par son jeu d’acteur en incarnant un ignorant en matière de vins. Dans cette situation, le sommelier aurait pu lui proposer notre assemblage doux et vif à la fois nommé Intuition.

Un accord met-vin audacieux: Kingsman, the secret service (VO)

Ce film d’espionnage, agrémenté d’une bonne dose d’humour, redonne une jeunesse au genre. Dans une scène tout à fait cocasse où le grand méchant offre du fast-food à son hôte, on découvre l’accord d’un Lafite-Rothschild 1945 avec un double cheese burger, tandis qu’on associe un Château Yquem 1937 avec un sunday. Si nous devions vous conseiller les vins de notre gamme pour ces instants de vie, nous vous recommandons d’opter pour un des vins de la gamme Belles Filles, qui saura s’adapter à tous vos petits plaisirs.

En bonus (car ce n’est pas un film) : « Wine testing » à la façon Mr. Bean

Dans cette scène hilarante de restaurant, on retrouve le cultissime Mr. Bean réconciliant dégustation et sécurité routière. A consommer sans modération!