Les cépages genevois de A à Z 27 novembre 2018 – Publié dans: La cave

À Genève, la vigne est une tradition qui ne date pas d’hier. Notre canton cultive le raisin depuis l’époque romaine. Des cépages parmi les plus connus au monde sont implantés dans la région depuis plus de 50 ans, tandis que de nouveaux venus sont arrivés dans les années 1990.

Aujourd’hui célèbre pour la qualité de ses vins autant que pour la diversité de ses cépages, le vignoble genevois a largement fait ses preuves. 3ème plus grand canton viticole de Suisse, fournissant 10% du volume global de vin sur le territoire, Genève cultive aussi bien le Chasselas que le Pinot, le Merlot que le Cabernet franc. D’où viennent ces variétés? Avec quoi les associer à une table ? La Cave de Genève vous fournit ici un petit précis des cépages genevois, pour ne plus jamais s’y tromper.

 

Les grands historiques

Le Chardonnay

Son nom vient du village éponyme, près de Mâcon, en Bourgogne. Ce cépage s’impose comme le raisin blanc le plus planté au monde. Vinifié en cuve ou en barrique, il compose des vins structurés et riches aux arômes variés, allant des agrumes aux fleurs blanches.

Le Chasselas

Connu sous le nom de Fendant dès le 17e siècle, en référence à ses baies qui se « fendent » sous la pression des doigts, le Chasselas est un cépage culte en Suisse romande. C’est d’ailleurs le raisin blanc plus cultivé sur nos terres. Originaire du Mâconnais, on aime particulièrement le déguster en apéritif ou avec des mets au fromage.

Le Gamay

Le Gamay est le cépage rouge le plus planté à Genève. Originaire du Beaujolais, il a été introduit chez nous par les Celtes avant l’époque romaine. Aux notes de cerise et de pivoine, il s’associe parfaitement à la charcuterie.

Le Riesling Sylvaner

Ce croisement a longtemps joué la carte du mystère : alors que l’on supposait qu’il s’agissait d’une rencontre entre le Riesling et le Sylvaner, des analyses ADN ont permis de découvrir que les véritables parents de celui que l’on appelle aussi le Muller-Thurgau sont le Riesling et la Madeleine royale. Cépage généralement élevé en vin sec, il donne des vins fruités, frais et pauvres en acidité, qui arborent une robe claire, jaune pâle. Ces vins sont à consommer jeunes, avec des mets aux saveurs iodées.

Le Pinot noir

Encore un cépage qui nous vient de Bourgogne ! Dans le canton de Vaud, il s’est d’abord fait appeler Servagnin. En Valais, il se répand au XIXè siècle sous le nom de Petite Dôle. Ce cépage rouge, précoce et peu productif, est le plus planté de Suisse. Ses vins offrent des arômes de fraise, et sont en général frais et élégants. A associer sans hésitation aux viandes blanches !

 

Les petits nouveaux

Le Viognier

Ce cépage nous vient des côtes du Rhône, et plus précisément de la région de Condrieu. Connu à Genève depuis une vingtaine d’années, il est facilement identifiable par ses notes aromatiques d’abricot. Vin puissant et peu acide, il apprécie l’élevage en barrique. Au printemps, il est parfait avec des asperges vertes. Le reste de l’année, il accompagne par exemple très bien les quenelles sauce Nantua ou des queues d’écrevisses.

Le Cabernet Sauvignon

Nouveau venu à Genève, le Cabernet Sauvignon est issu du vignoble bordelais. D’une maturité très tardive, il se prête particulièrement bien à la vinification en barrique, et donne des vins très charpentés et très tanniques qui accompagnent à merveille les viandes rouges.

Le Sauvignon blanc

Originaire du Sud-Ouest de la France, où il est cultivé depuis des siècles, le Sauvignon s’est parfaitement acclimaté dans le canton de Genève. Cépage aromatique par excellence, c’est un raisin recherché pour son acidité et sa fraîcheur. Elevé en barrique ou en cuve, il est tout désigné pour s’accorder aux fruits de mer ou encore aux fromages de chèvre.

Le Sauvignon gris

Mutation naturelle du Sauvignon blanc, la version grise de ce cépage est plus riche en alcool et ses arômes expriment plus intensément les fruits exotiques. Peu répandu, il est rare que le Sauvignon gris soit vinifié en cépage pur, mais à la Cave de Genève, on en trouve une cuvée dans la gamme Belles Filles.

Le Gamaret

Cépage élaboré dans les années 70 par la station de recherche agronomique de Pully, Genève a été la première région à vinifier à large échelle cette variété issue d’un croisement entre le Gamay et le Reichensteiner. Riche en couleur et charpenté, le Gamaret est particulièrement adapté à l’élevage en barrique. En tant que précurseur, la Cave l’emploie à 100% dans son Cœur de Clémence depuis près de 30 ans.

Le Merlot

Il s’agit du cépage rouge le plus planté au monde. N’appréciant ni les excès de chaleur ni d’eau, le Merlot s’est très bien adapté à Genève. Arrivé en Suisse par les caprices d’une mauvaise expédition d’un pépiniériste, il est originaire de la région bordelaise. Avec ses arômes de fruits rouges particulièrement marqués, le Merlot donnes vins ronds, puissants et veloutés sublimés par une vinification en barrique. Il s’accorde particulièrement bien aux plats à base de viande.

Le Divico

Croisement du Gamaret et du Bronner, le Divico a été obtenu en 1996 par la station de recherche agronomique de Pully afin de proposer un cépage extrêmement résistant aux maladies de la vigne. L’utilisation des produits phytosanitaire est ainsi quasi nulle. Vinifié en cuve et sans ajout de sulfites, le Divico de la Cave de Genève est un vin aux arômes de cerise noire qui se caractérise par sa grande fraîcheur. Pour en l’apprécier, accordez-le à une viande grillée, tout simplement.