Êtes-vous prêts à bousculer vos idées reçues sur le vin? 13 août 2018 – Publié dans: La cave

Le vin: voilà un sujet qui suscite beaucoup d’interrogations. Soumis aux idées reçues, il déchaîne les passions! La Cave de Genève démêle le vrai du faux et vous livre ses meilleurs conseils dégustation.

 

Un vin de qualité est forcément cher

Faux. Pas besoin de débourser des fortunes pour déguster un bon cru! Beaucoup de vins abordables sont excellents. Équilibrés et fins, le rosé de Gamay et l’Oeil-de-Perdrix de notre cave en sont la preuve avec un très bon rapport qualité-prix. Les connaisseurs apprécieront, quant à eux, le caractère fruité et l’élégance boisée du Clémence Viognier. Pour les amateurs de rouge, le Trésor Divico s’avère être un véritable régal! En fait, un bon vin peut être une entrée de gamme, il suffit de savoir l’apprécier et de bien l’accorder!

 

Le fromage et la viande avec du rouge, la volaille et le poisson avec du blanc 

Faux. Le vin est sublimé par la justesse du choix du met avec lequel il est accordé. Habituellement consommés avec du rouge, le fromage et la viande peuvent également mettre en valeur un blanc. En revanche, une viande rouge, qu’elle soit rôtie ou braisée, ne peut se marier qu’avec un vin rouge comme notre Gamay Vieilles Vignes. De même pour la volaille et le poisson qui soulignent tant les blancs que les rouges. Un poisson goûtu et iodé s’accordera parfaitement avec notre Gamaret Cœur de Clémence. Ainsi, Florian Barthassat, œnologue à la Cave de Genève, recommande d’être particulièrement vigilant au moment de la sélection en imaginant bien l’association met et vins. Pour sa part, il nous confie qu’il a « un faible pour des huîtres avec un Sauvignon blanc très tendu » ou « un ris de veau avec la finesse d’un beau Pinot Noir

 

Le vin doit se conserver couché

Vrai et faux. Afin de préserver l’hermétisme d’un bouchon en liège, il est effectivement préférable de stocker ses bouteilles en position latérale. Ce principe est moins important pour les bouchons synthétiques ou les capsules à vis. De manière générale, une conservation optimale du vin passe par la température et l’humidité. Il est indispensable de garder le vin dans un endroit frais, d’environ 12 degrés, avec une humidité d’au moins 70%. Florian Barthassat nous rappelle que « le paramètre le plus important en matière de conservation reste l’obscurité. Plus la bouteille est claire, plus elle aura besoin d’être à l’abri de la lumière.»

 

Faut-il déguster le vin à jeun?

Faux. Pour goûter un vin de la meilleure des façons, plusieurs critères entrent en compte. Le lieu de la dégustation, l’ordre ou encore le moment de la journée exercent tous leurs impacts. Commencer par les blancs puis les rouges en respectant l’ordre des plus jeunes au plus vieux ne suffit pas: un lieu sain et sans odeur est notamment essentiel. De plus, pour profiter au mieux des arômes d’un vin, nul besoin de le déguster à jeun. En revanche, notre œnologue conseille de choisir son horaire minutieusement, entre 10 heures du matin et midi, afin que tous vos sens soient en éveil.

 

Le rosé doit se consommer glacé

Faux. La période estivale et les grandes chaleurs peuvent laisser penser que le rosé devrait se consommer glacé. Au contraire, Florian Barthassat déconseille fortement cette pratique. Dégusté trop frais, le profil aromatique du vin est gommé et ses saveurs sont neutralisées. Afin de le goûter pleinement, le vin de l’été se déguste idéalement à une température de 8 à 10 degrés, afin de souligner son acidité et sa fraîcheur gustative. Essayez notre Rosé de Gamaret Trésor : servi à 10°, sa puissance et sa richesse sauront vous épater.