Bar à vins quand tu nous tiens ! 13 juin 2019 – Publié dans: La cave

Depuis une quinzaine d’années, les bars à vins genevois ne désemplissent pas et font battre le cœur des domaines et de la ville. Branchées, incontournables ou en accord avec les produits du terroir, découvrez nos planques œnophiles préférées pour savourer pleinement vos soirées d’été.

Qu’il soit rouge, blanc, rosé, bio, fruité ou sec, le vin coule à flots à Genève! Remis au goût du jour il y a une quinzaine d’années, le concept à la mode des bars à vins a fini par se pérenniser et devenir une étape incontournable des afterworks de la cité de Calvin. En constante évolution, les adresses bachiques genevoises soignent non seulement le flacon mais aussi la collation: ainsi, la dégustation s’accompagne de savoureuses tapas, de planchettes de charcuterie et de fromages du terroir ou de mets plus raffinés.

Quand les vignerons de La Cave de Genève sont d’humeur exploratrice, ils n’hésitent pas à sortir de leurs domaines pour découvrir ou redécouvrir des crus de Suisse et d’ailleurs. Si vous aussi vous souhaitez découvrir tout le charme des gouttes de Dieu mais que vous ne savez pas trop où vous rendre, on vous propose un petit florilège de nos adresses préférées pour siroter un bon cru tout en grignotant malin.

 

Chez Marius, faïences et menus surprises

À la place des Augustins, dans une ancienne boucherie au sol orné de faïences, se niche le bistrot-bar Marius. Incontournable pour tout Genevois qui se respecte, cette petite perle discrète spécialiste des vins vivants, bio et sans soufre propose un grand éventail de crus de la région et de vins français à prix raisonnables. Passionné et inventif, Renald, le patron, propose des accords mets-vins gourmands. Au menu, des créations surprises côtoient des simples planchettes de charcuterie, fior di latte, atriaux ou la traditionnelle côte de bœuf ultra fondante. À la belle saison, une terrasse en teck ornée de fleurs prolonge le bar sur la place des Augustins.

 

À Carouge, «Qu’importe» le flacon…

…pourvu qu’on ait l’ivresse! La citation volée à Guillaume de Musset tombe à pic au «Qu’importe», bar-restaurant qui délecte les papilles des épicuriens depuis 2004. Et c’est bien d’ivresse qu’on parle quand on évoque le célèbre bistrot carougeois: une ivresse joyeuse, enthousiaste, qui délie les langues et qui fait rire aux éclats en plein cœur du Vieux Carouge. Dans un joli décor de vieilles pierres, on s’offre volontiers un simple grignotage de bruschettas, tapas ou assiettes de fromage et charcuterie, susceptible d’accompagner un bon verre de vin. La carte des vins est d’ailleurs très bien fournie, aussi bien en ce qui concerne les bouteilles que les vins disponibles au verre.

 

Ta Cave est à moi

On connaissait déjà le concept lausannois de Ta Cave, premier bistrot communautaire de Suisse financé via une campagne de crowfunding, accordant aux membres le droit à l’apéro à vie. Voilà une année que son jumeau genevois a ouvert ses portes au boulevard Georges Favon, juste en plus grand, avec une terrasse et une belle salle vitrée où la charcuterie est exposée. Un endroit où l’on se sent comme à la maison, où partager des produits et des vins, entre amis.

 

Un Boulevard nommé désir

Quasi en face de Ta Cave, comment ne pas nommer le vénérable Boulevard du Vin? Le patron, Julien Guelpa, sélectionne minutieusement les vins dans sa large et belle cave abritant de nombreux crus qui ne demandent qu’à être découverts. Les vins, ainsi que les champagnes, mousseux ou les bières artisanales, sont à déguster au verre ou à la bouteille et sont accompagnés de planchettes de charcuteries, fromages, ou autres antipasti. Le personnel souriant accueille depuis des lustres les aficionados et les nouveaux arrivants dans une ambiance des plus conviviales.

Et pour ceux qui ne veulent pas décoller de leur jardin, n’oubliez pas que La Cave de Genève s’invite chez vous en tout temps, pour voyager au cœur des cépages genevois sans dress-code ni small talk!